Made with MAGIX
Accueil Curiosités Eglise vieille Gravures Ponts et châteaux Anglais des mines Nostalgie
Vers 1854 l’exploitation des mines est prise en charge par TAYLOR une société anglaise. Dans les registres de recensements de l’année 1856, on trouve les noms de 57 anglais (hommes, femmes, enfants). Les Trédenik et Richard (employés) logent place de la fontaine saint Benoit Les Kent (mécanicien) et Ameton, rue saint Benoit Les James (capitaine des mines), rue du foirail Les Lukis (directeur des mines), aux moulins Les Haine (ouvier fondeur), les Spark (inspecteur des mines), William (chimiste) aux fonderies Les Martin et Faure (capitaines des laveries), au château On ne trouve plus d’anglais dans les recensements qui suivent, ni dans les registres d’état civil. Les anglais resteront pourtant à Pontgibaud jusque vers la fin du 19ème siècle.