Made with MAGIX

Calomnies autour d’un décès

Retranscription du registre paroissial de Pontgibaud : Le 5 juillet 1614 a été ensevelie Antonia Aymard et le second jour après son enterrement Etienne Blancher, son mari fit ouvrir le tombeau qui est dans l’église, pour savoir et voir si le dit corps de la dite défunte avait encore son linceul dans lequel elle avait été couchée parce que certains médisants avaient supposé que le sacristain Antoine Gallary le lui avait oté ce qui à la fin fut trouvé faux à la confusion des dits méchants et à la justification de l’innocence du dit Galary. Signé J Moret                                                                               
Accueil Curiosités Eglise vieille Gravures Ponts et châteaux Anglais des mines Nostalgie